ROMANTISME AU CARRE MER

ROMANTISME AU CARRE MER

C’était le matin.

Il faisait déjà chaud dans la maison et sans l’ombre d’un soupçon je m’apprêtais à démarrer ma journée tout à fait normalement.

C’est là qu’il rentra alors dans la maison, après avoir confié nos enfants :

« – Enfile un maillot, préparons un sac et je te sors quelque part » me dit-il.

J’ai ressenti une folle excitation à la prononciation de ces mots.

Moi qui ai pour habitude de souvent débusquer ses petites surprises, ce coup-ci, je n’y avais vu que du feu.

Je suivi donc ses conseils et me dirigea vers la voiture.

Mais où m’emmène-t-il ? Ces routes qu’il emprunte, où conduisent-elles ?

Nous nous garions sur un parking qui m’était alors inconnu et nous nous dirigions vers une grande structure blanche près des plages.

« Aujourd’hui c’est journée détente mon doudou ».

 

 

Il m’avait conduite à la célèbre paillote le CARRE MER à Villeneuve-lès-Maguelone.

Un restaurant / bar branché, semi-gastronomique, pieds dans l’eau (ou presque) avec sa propre plage privée.

Je n’espérais pas tant.

Mon 1er réflexe fût de lui sauter au cou et de lui rappeler ô combien je l’aimais et l’aimerai toujours.

Nous nous sommes fait conduire à une table où nous avons tous deux choisi notre plat :

– Chirachi bowl pour lui

– Poulpe aïoli et son écrasé de pommes de terre aux éclats de noisettes pour moi.

Chaque bouchée était un enchantement.

Des produits frais, des cuissons maîtrisées, des associations déroutantes, une véritable révolution.

Nos fourchettes se sont échangées d’une bouche à l’autre, nous avons vécu ce moment dans le partage jusque dans l’assiette.

Nous avons poursuivi ce repas par un dessert des plus gourmands :

– Coupe Dolce de leche, brownie, cacahuètes et chocolat noir pour lui.

– Vacherin glacé, fraise / passion pour moi.

 

 

Après ces douceurs et la note réglée, il me prit par la main et m’emmena jusqu’à la plage.

Le soleil tapait fort et la mer était fraîche, je pris mon courage à deux mains et m’immergea dans ce bleu sarcelle.

Des rires, des farces, quelques photos à la volée, l’eau réveilla nos âmes d’enfant.

Après une bonne heure de baignade, nous avons ensuite regagné nos serviettes chauffées par ce soleil de plomb afin de s’y sécher, toujours main dans la main.

Le marchant de beignet passa non loin de nous à ce moment-là et par pur caprice nous avons acheté 2 gros beignets au chocolat.

Après avoir terminé de lécher nos doigts pleins de sucre, nous avons rangé nos affaires et repris le chemin en sens inverse.

Bras dessus, bras dessous, se répétant combien nous nous aimions avant d’aller récupérer nos enfants.

Des journées comme celles-ci se produisent rarement car nous faisons pratiquement tout avec les petits.

Mais quelques fois dans l’année nous apprécions ces instants empruntés à notre vie familiale.

 

Et vous ? Avez-vous un souvenir agréable à partager ?

Suivre:
Kelly
Kelly

6 Commentaires

  1. Flor
    octobre 5, 2018 / 9:26

    Bonsoir Kelly, félicitations pour ton blog. C’est chouette d’avoir osé te lancer dans l’écriture. Je me permets de te reprendre sur certains points (c’est constructif ne t’inquiète pas…).
    La conjugaison du passé simple à la 1ère personne du singulier se termine par AI et non pas A. Ex:je me dirigeai. (Le A est réservé uniquement à la 3ème personne du singulier pour les verbes se terminant par er à l’infinitif ).
    Par ailleurs, je te conseille de n’utiliser que le passé composé car comme beaucoup de personnes tu maîtrises mal les emplois du passé simple et de l’imparfait. J’avoue que ce n’est pas évident quand on débute dans l’écriture, l’alternance de ces deux temps ne se faisant qu’à l’écrit puisque le passé simple ne s’emploie pas à l’oral. Avec uniquement le passé composé tu éviterais les erreurs de conjugaisons et d’emplois et tu gagnerais en spontanéité, comme si tu nous racontais ton histoire, toute mignonne d’ailleurs, à l’oral. Pour t’entraîner tu peux t’imaginer en train de raconter ta journée par téléphone à quelqu’un. Voilà les petits conseils.
    J’espère que tu ne prendras pas mal mon commentaire. Ne doute pas de ma bienveillance, c’est juste pour que tu t’améliores comme tu aimes écrire et que c’est ma passion et mon métier aussi. Persévère. N’oublie pas que les plus grands écrivains n’ont eu, eux aussi, de cesse d’améliorer leurs écrits. Je t’embrasse. Flor

    • Marie
      octobre 6, 2018 / 2:13

      J’ai pensé la même chose en lisant ce récit… aïe ! l’orthographe et la grammaire… !!! par contre tu as le sens du rythme pour l’écriture. Bravo !

  2. Friteau
    octobre 6, 2018 / 4:28

    ho C’est trop mignon

  3. Sara
    octobre 7, 2018 / 8:37

    Coucou Kelly,

    Je t’écris simplement pour te dire que je prends un grand plaisir à découvrir ton blog. Je t’avais un peu perdu de vu sur mes écrans étant donné que tu as délaissé Snapchat pour Instagram (que je n’ai pas) et que je ne suis plus abonnée a ta chaîne YouTube ( le contenu ne me plaisait plus trop). J’ai donc découvert ton blog par hasard et j’aime beaucoup ta facon d’écrire et tes articles ne sont ni trop courts, ni trop longs donc très agréables à lire.
    Continue, je pense que c’est sur ce support que je prendrai le plus de plaisir à avoir de tes nouvelles

  4. Maïlys
    octobre 8, 2018 / 5:36

    Qu’elle journée merveilleuse chère Kelly !!💜😍 Tu en as de la chance 😘💜
    La première photo est juste sublime 👍🖤

  5. Angélique
    octobre 15, 2018 / 12:08

    Coucou ma belle,
    J’adoooore je me suis vraiment cru dans un livre ou un film d’amour aha.
    T’écris tellement bien =)
    Hate de voir les prochains articles que tu nous prépare :*
    Gros bisouus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABONNE-TOI